Un passage sur 2 jours réussi pour la Cicloturista Internacional Sea Otter Europe!

18-06-2018

Ce week-end, Gérone et la Costa Brava ont été le centre d’attention du monde du cycle avec la deuxième édition du festival cycliste Sea Otter Europe. Les cyclosportifs ont eu leur épreuve avec la Cicloturista Internacional Sea Otter Europe qui propose deux jours de cyclisme sur les routes catalanes. 

Cette deuxième édition de la cyclosportive de festival Sea Otter Europe comportait de nombreuses nouveautés puisqu’elle proposait cette fois-ci 2 jours d’épreuves et faisait maintenant parti du Gran Fondo World Tour, un prestigieux circuit mondial composait de 6 épreuves organisées dans le monde entier. 5 options de participation et 3 parcours (160, 125 et 100 km) s’offraient donc aux participants. 

Samedi, 9h30, un beau peloton s’élance depuis le pavillon Fontajau de Gérone pour 160 km et 2000 mètres de dénivelé positif. Le soleil catalan est présent et sera l’un des protagonistes de la journée. 55 premiers kilomètres sans difficultés majeurs, parfaits pour bien mettre en route. À Bonmati, virage à gauche pour prendre la tortueuse route de Mas Llunès et traversé la zone volcanique de la Crosa. Le peloton roule à un rythme soutenu. 

À partir du kilomètre 60 et de la traversé de Llagostera, le gros peloton va se scinder en des multiples groupes sous l’effet du rythme élevé, de la succession de montées autour de 4 à 6 % comme celle de la Romanya et d’une chaleur écrasante. Le premier ravitaillement à Romanya est pris d’assaut par les cyclistes voulant se rafraîchir. 

L’enchaînement des deux cols roulants de la Ganga et de Santa Pellaia offrent de magnifiques panoramas sur des routes tranquilles et tortueuses. 

Arrive le moment important de la journée pour le Gran Fondo World Tour, l’ascension chronométrée du col de « Els Angels » et ses 10 km pour 415 mètres de dénivelé positif, un col irrégulier, sur une route ne rendant pas et où le soleil tape très fort. Lorsque les premiers coureurs arrivent, le thermomètre dépasse les 30 degrés. Le ravitaillement placé en haut du col et salvateur pour de nombreux cyclistes et leur permet d’admirer la vue sur la chaîne des Pyrénées et la mer méditerranéenne à la fois. Le coureur cycliste professionnel, Dorian Godon, en préparation pour les prochaines échéances signe le meilleur temps avec un temps de 23 min 19 s et Lidia Puyals en 30 min 42 s pour les féminines. 

Au sommet, il ne reste plus que 35 km dont une descente très rapide de 5 km pour revenir au festival et récupérer pour l’étape du lendemain avec un bon plat de pâtes. Les moins fatigués profiteront durant toute l’après-midi du festival. 

Dimanche, 9h00, le ciel est encore un peu couvert quand le peloton de 711 coureurs, riche de la présence d’anciens professionnels comme « Purito » Rodriguez, Melchor Mauri, des professionnels Dan Craven, Oscar Pujols et du français Dorian Godon, s’élance pour cette deuxième journée qui propose 2 parcours (100 km et 125 km). Le 125 km comporte deux secteurs chronométrés comptant pour le GFWT, tandis que le 100 km n’en comporte qu’un seul. 

Direction la Garrotxa et les Guilleries sur des profils vallonnés. Après une traversé de Gérone neutralisé, le premier secteur chronométré « alto de les Serres » placé au bout de 15 kilomètres permet la création de groupes de niveaux très rapidement. C’est Joaquim Rodriguez, qui se rappelle ses envolées sur la Volta a Catalunya en faisant la sélection sur cette bosse roulante. 

Des fines gouttes de pluie apparaissent à quelques moments, après la chaleur de la veille elles sont plutôt les bienvenues. Après le ravitaillement d’Amer, les deux circuits se séparent. Pour le 125 km, direction de la montée du superbe Coll de Nafré qui longe le lac et le barrage de Susqueda. Un col en deux parties qui pousse tout le monde à la limite lors de sa partie de 400 mètres à 13 %, mais qui est un vrai plaisir pour les yeux avec ce superbe lac au milieu des montagnes ! Meilleur temps une nouvelle fois pour Dorian Godon avec de 18 min 59 s et Iolanda Ropez Ramirez chez les féminines en 27 min 40 s. 

La descente technique et rapide sous l’ombre de la forêt des Guilleries et joli cadeau à la vue de la chaleur qui commence à se ressentir. Au ravitaillement de Bonmati, voilà à nouveau les deux parcours réunis pour le dernier tiers du parcours, une deuxième ascension de l’Alto de Les Serres et une ascension de Canet d’adri proposent une magnifique vue sur le Puig de la Banya del Boc. 

Un passage sur 2 jours réussi pour la Cicloturista Internacional Sea Otter Europe!